Britney Spears fait décaler une élection en Israël

Britney Spears in Israel

Pour éviter des problèmes logistiques qui pourraient compliquer l'élection du président du Parti travailliste, le vote sera décalé d'une journée.

La princesse de la pop empiète sur l'agenda politique israélien. En prévoyant un concert à Tel-Aviv le 3 juillet 2017, Britney Spears n'a pas pris en compte le fait que la date coïnciderait avec l'élection du président du Parti travailliste, principale force d'opposition en Israël. L'organisation politique n'a pas pu ignorer l'événement et pour éviter toute collision avec le concert de la chanteuse, a préféré reporter la journée d'élection. Le vote sera ainsi décalé de 24 heures, comme l'a indiqué un parlementaire mercredi 5 avril. 

L'ancien chef du parti et ex-ministre de la Défense Amir Peretz a expliqué à la radio militaire que la concomitance des dates risquait de tourner au casse-tête logistique, en particulier en ce qui concerne le trafic : "Nous avons remis (l'élection) au 4 juillet", a-t-il dit en soulignant la portée symbolique de cette date, qui est aussi l'anniversaire de l'adoption de la Déclaration d'indépendance américaine. 

Embouteillages et manque de personnel

Le quotidien Haaretz, citant un haut responsable travailliste sous le couvert de l'anonymat, invoque quant à lui un manque d'agents de sécurité le 3 juillet en raison du show de Britney Spears.

Plusieurs bureaux de vote ainsi que la salle où se déroulera la soirée électorale du Parti seront probablement tout proches des lieux du concert, ajoute-t-il. La chanteuse, en résidence permanente à Las Vegas depuis 2013, prépare de nombreux concerts à l'étranger ; des shows au Japon et aux Philippines sont également prévus

(Source: BFM/AFP)